Le SNIRS CFE-CGC demande le report du choix des nouvelles questions mises aux concours du CAPES et de l’agrégation

L’année universitaire 2020-2021 et la préparation des concours du CAPES et de l’agrégation ont été fortement perturbées par la pandémie du Covid-19. Les cours et les préparations ont été brutalement interrompus, ce qui a déstabilisé les candidats à quelques semaines des épreuves écrites. L’agenda définitif des concours écrits n’est pas encore connu pour un certain nombre de disciplines et le maintien des épreuves orales est en suspens. Pour les candidats comme pour les correcteurs, les conditions actuelles ne permettent pas d’envisager ces concours de façon sereine.

Comme chaque année, à pareille époque, dans le cadre de la rotation des sujets, les nouvelles questions proposées aux candidats doivent paraître. Beaucoup de candidats et d’enseignants-chercheurs ayant suivi ou participé à la préparation de ces concours très difficiles s’émeuvent à juste titre de cette perspective d’une surcharge de travail au moment où le déconfinement va s’enclencher. Le SNIRS-CFE-CGC considère qu’en raison de la perturbation majeure de cette préparation, les questions à renouveler normalement à la rentrée 2020 devraient être exceptionnellement maintenues sur l’année universitaire 2020-2021. Un tel report d’un an des questions nouvelles est tout à fait envisageable et s’est déjà produit dans le passé.

Le SNIRS-CFE-CGC, se faisant ici l’avocat des collègues du Supérieur, sollicite ce report auprès des Ministres de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Paris, le 14 avril 2020

COVID-19 Message de soutien aux personnels et scientifiques de la santé

Devant la situation sanitaire, inédite et sans commune mesure, que traverse actuellement notre pays, le Syndical National Indépendant de la Recherche scientifique et de l’enseignement Supérieur CFE-CGC exprime son soutien à l’ensemble des personnels des services de santé et de soins de nos hôpitaux qui sont aux premières loges dans le combat qui s’est engagé pour enrayer cette épidémie. Leur dévouement et leur investissement permettent à ce jour de maintenir une activité indispensable à l’ensemble de nos concitoyens.

Le SNIRS CFE-CGC exprime aussi  son soutien aux personnels de la recherche et de l’enseignement supérieur concernés par la problématique de cette infection qui dans des situations parfois difficiles continuent de faire progresser la science et d’apporter leur contribution à l’élaboration de solutions.

Le SNIRS CFE-CGC ose espérer qu’à l’issue de cette crise le gouvernement mette à disposition des scientifiques les moyens nécessaires à leur travail quotidien.

Le SNIRS CFE-CGC considère qu’il est temps de faire de la défense du service public (santé, recherche) une priorité nationale et donc de mettre un terme aux mesures délétères en cours et à venir (LPPR).

Le Bureau du SNIRS CFE-CGC

Paris, le 16 Mars 2020

LPPR et retraites

Motion du SNIRS CFE-CGC

Au moment où le gouvernement brandit le fameux 49.3 sur un projet de loi retraite qui modifie en profondeur notre modèle social, les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) s’interrogent sur leur avenir (loi de programmation pluriannuelle pour la recherche (LPPR) en préparation) et de manière subséquente sur leur retraite.

Les chercheurs, enseignants chercheurs, BIATSS et IT sont prêts à s’adapter aux réformes en cours et à participer à un effort national pour donner une nouvelle dimension à la recherche française mais ils ne peuvent pas le faire dans les conditions de contrainte financière actuelles (personnelles et structurelles) et en l’absence de ressources humaines suffisantes.

Ils dénoncent les conséquences du projet de loi sur les retraites qui nie les spécificités du monde de la recherche (entrée tardive dans l’emploi, carrières courtes, contrats précaires, niveaux faibles de rémunération). Lire la suite

Réforme des retraites: opacité et obstination gouvernementales

Au bout de plus d’un mois de mobilisation contre la réforme des retraites, François Hommeril président de la CFE-CGC, et les militants et sympathisants CFE-CGC, ont défilé, jeudi 16 janvier, à Paris et en province. De nombreux cortèges réunissant l’intersyndicale  ont, comme les 5 et 17 décembre 2019, et les 9 et 11 janvier 2020, réclamé le retrait du projet. Malgré de multiples réunions de concertation, les échanges et les propositions de la CFE-CGC pour faire évoluer le projet, rien n’a bougé : le gouvernement campe sur ses positions, alors que  le projet répond à un objectif unique: faire baisser le poids des pensions dans le PIB et par là-même faire baisser le montant des pensions.

La justice universitaire sous tutelle du Conseil d’Etat, remise en cause inacceptable du principe constitutionnel d’indépendance des universitaires !

Le SNIRS-CFECGC reste attaché au principe du jugement des universitaires par des pairs, c’est-à-dire par une juridiction universitaire composée uniquement d’universitaires. Or, à l’occasion de l’examen devant le Parlement du projet de loi sur la transformation de la fonction publique, le gouvernement a déposé le 17 juin au Sénat un amendement en vue de modifier notamment la composition du CNESER disciplinaire, avec l’attribution de la présidence qui devrait revenir à un conseiller d’Etat nommé par le vice-président dudit Conseil. L’introduction d’un conseiller d’Etat dans la justice universitaire est une violation grave et manifeste du principe d’indépendance des universitaires. Ce projet témoigne de l’affaiblissement constant du statut des universitaires dans notre pays et du profond mépris d’une partie des élites pour le monde académique. La justice universitaire reste l’un des fondements des libertés académiques que sont la liberté de la recherche, la liberté de l’enseignement et la liberté d’expression à l’intérieur ou à l’extérieur de l’amphithéâtre, dans le respect des règles de droit.

 

votre correspondant: Laurent COSTE, secrétaire général adjoint du SNIRS-CFECGC, Professeur des Universités, Université de Bordeaux Montaigne, laurent.coste [@] u-bordeaux-montaigne.fr, 06 81 64 48 37

 

Version pdf

Votez SNIRS CFE-CGC aux élections du Comié Technique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Madame, Monsieur, chère et cher collègue,

En cette fin d’année 2018, vous allez être prochainement appelés à renouveler vos représentants au Comité Technique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CTMESR).

A quoi sert le CTMESR ? « C’est l’instance où s’exerce la participation des personnels à la gestion et au fonctionnement de leur administration. Il est consulté sur les questions relatives à l’organisation et au fonctionnement des services ainsi qu’à l’élaboration des règles statutaires. »

Il est donc compétent pour toutes questions relatives aux conditions de travail, aux effectifs, aux déroulements des carrières, aux primes, à la formation des personnels.

Le SNIRS, Syndicat National Indépendant de la Recherche scientifique et de l’enseignement Supérieur, est un syndicat responsable, constructif, réaliste et tourné vers l’avenir. Il est impliqué dans la défense des établissements et de ses personnels.

Le SNIRS est implanté dans les universités, les écoles d’ingénieurs, au CNRS, à l’Inserm et au Muséum national d’histoire naturelle.

En soutenant par votre vote le SNIRS, vous contribuerez à lutter contre le corporatisme, à défendre l’égalité, notamment homme – femme, et à maintenir une diversité d’opinion dans les instances représentatives.

Aujourd’hui il faut savoir que la fonction publique française que nombre de pays en Europe et à l’international nous envient, en particulier dans les métiers scientifiques, est à un tournant historique, peut-être à la veille de disparaître ou d’être profondément transformée, si nous ne restons pas mobilisés pour la défendre.

Ensemble nous pourrons apporter une contribution au dialogue social.

Par une solidarité accrue, nous serons en mesure de progresser et de nous défendre.

Voter SNIRS c’est :

–          Défendre le statut de la Fonction Publique et le Service Public,

–          Défendre le pouvoir d’achat des agents publics,

–          Défendre une fonction publique plus Humaine et inclusive,

–          Défendre une action sociale renforcée et ambitieuse,

–          Défendre les fondements du système des retraites

 

Voter SNIRS c’est donner la légitimité et la visibilité nécessaire à ses représentants pour porter vos revendications devant les instances des établissements.

Voter SNIRS c’est défendre vos droits individuels et collectifs.

Vous pouvez nous contacter par téléphone 01 44 96 44 13 ou par courriel à l’adresse : snirs-cfecgc@syndicats.cnrs.fr. Notre site internet http://www.snirs.fr est également à votre disposition !

 

Pour le SNIRS,

Philippe Geoffroy, Secrétaire général

Message amendé PF CT MESRI 2018

Elections professionnelles 2018

Le SNIRS CFE-CGC se mobilise en proposant des candidats sur les listes professionnelles de différentes institutions de recherche et plus particulièrement les Comités Techniques du CNRS, du Muséum National et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) ainsi qu’aux Commissions Paritaires de ces mêmes établissements. A consulter les professions de foi de

Retrouvez nos candidats :

CAP 3 CNRS IR1

  1. M. OSTER Denis
  2. GRESILLAUD Sylvie
  3. Mme LHERMITTE GUILLEMET Nicole
  4. M. SCHAMING Marc
  5. M. HAQUET Jérôme-François
  6. M. WURTZ Jacques

CAP 3 CNRS IR HC

  1. M. POMMIER Jean-Claude
  2. M. MAES Emmanuel
  3. M. BLONDY Jean-Marc
  4. Mme BOUSSARD Catherine

CAP 4 CNRS IE CN

  1. Mme GIRAUD isabelle
  2. Mme MENANT Céline
  3. M. GACHON Jean-Marie
  4. Mme VURPILLOT Christine
  5. M. GARNIER Ludovic
  6. M. PEREZ Yves

CAP 4 CNRS IE HC

  1. M. GIORGI Alain
  2. Mlle GUENY Véronique
  3. M. BERGER Jérôme
  4. Mme COURONNE Sandrine
  5. M. SILVERA Laurent
  6. Mme MONFLIER Sylvie

CAP 5 CNRS AI

  1. Mme SCHNEIDER Séverine
  2. Mme AUGER Sandrine
  3. M. SCHAEFFER Eric
  4. M. KOZIET Thomas
  5. Mme REUTENAUER Laurence
  6. M. CHOUKROUN Jean Luc
  7. M. RENARD Nicolas
  8. Mme DELLAPINA Catherine
CT CNRS

  1. M. GEOFFROY Philippe CRCN
  2. Mme GRESILLAUD Sylvie IR1
  3. Mme PONCIN Fabienne DR1
  4. Mme LHERMITTE GUILLEMET Nicole IR1
  5. M. SCHAMING Marc IR1
  6. Mme BRENNER Catherine DR2
  7. M. POMMIER Jean-Claude IRHC
  8. Mme AUGER Sandrine AI
  9. M. OSTER Denis IR1
  10. Mme FACHE-DANY Fabienne CRHC
  11. M. CHOUKROUN Jean Luc AI
  12. Mme GIRAUD isabelle IECN
  13. M. MAES Emmanuel IRHC
  14. M. HAQUET Jérôme-François IR1
  15. Mme COURONNE Sandrine IEHC
  16. M. PICAUD Sylvain DR2
  17. M. MULLER Christian CRHC
  18. M. GACHON Jean-Marie IECN
  19. M. RINTERKNECHT Vincent CRCN
  20. M. RENARD Nicolas AI

CT Museum

  1. Sophie‐Ève VALENTIN‐JOLY, agent contractuel, DGD MJZ, JdP
  2. Thomas INGICCO, MCM, Homme et Environnement
  3. Aïcha BADOU, IE, DGD REVE Concarneau
  4. Pascal LE ROC’H, agent contractuel, DGD REVE DIREF
  5. Nathalie DESJOBERT, agent contractuel, DGD‐R DAF
  6. Laurent REMUSAT, CR CNRS, Origines et Évolution
  7. Isabelle GOURLET, SAENES, Dir. Com.
  8. Éric BUIDINE, Adjoint technique, DGD MJZ musées
  9. Honorine GUY‐KOUKOUA, ADJAENES, DGD MJZ zoos
  10. Yann JOVANCEVIC, technicien, DGD‐R DRM
  11. Eva VENANCIO, agent contractuel, DGD‐R publics
  12. Patrick BABIN, technicien, DGD MJZ musées
  13. Brigitte ZANDA, MCM, Origines et Évolution
  14. Loris BAUDET, agent contractuel, DGD collections
  15. Patricia CHEVALIER, technicienne, Dir. Com.
  16. Fabrice ROTURIER, technicien, DGD MJZ musées
  17. Amélie VIALET, MCM, Homme et Environnement
  18. Michel GARMIER, agent contractuel, DGD‐R DRM
  19. Cécile BRISSAUD, agent contractuel, Dir. Com.
  20. Arnaud HUREL, IR, Homme et Environnement

Élections des Conseils Scientifiques au CNRS en 2018

Chères et chers collègues,

Avec votre bulletin de paie de février, vous avez découvert une lettre vous informant de la tenue d’élections pour le renouvellement du Conseil Scientifique (CS) du CNRS et des Conseils Scientifiques d’Instituts (CSI).

Ce courrier vous précise les dates importantes pour ces élections (dépôt des candidatures et documents associés le 23 avril et des professions de foi le 25 avril2018).

Le SNIRS CFE-CGC s’engage à présenter des candidats Chercheurs (candidatures individuelles) et ITA (liste de 2 candidats pour le CS et de 3 candidats pour le CSI).

Vous êtes agents du CNRS. Si vous souhaitez participer à ces élections, veuillez nous le faire savoir, avant le 29 mars, en nous précisant soit CS et/ou CSI et le nom de l’institut.

Conseil Scientifique Conseil Scientifique d’Instituts
11 sièges à pourvoir

– 3 membres élus par les personnels relevant du collège A1

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège A2

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège B1

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège B2

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège C

12 sièges à pourvoir par instituts

– 3 membres élus par les personnels relevant du collège A1

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège A2

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège B1

– 2 membres élus par les personnels relevant du collège B2

– 3 membres élus par les personnels relevant du collège C

Nous comptons sur vous!
Merci à ceux qui ont déjà fait la démarche!

Bien cordialement

Philippe GEOFFROY

Secrétaire Général

PS : n’oubliez pas de vérifier votre présence sur la Liste électorale consultable avant le 27 mars 2018

 

Vous  souhaitez être candidat, merci de nous retourner le formulaire suivant :

Formulaire de candidature aux élections

 

Contrôle Sécurité contre les robots